C’est toi le pigeon !

La fusée a décollé. Je répète, la fusée a décollé.

10 janvier 2012. 9h. Lors d’un show très américanisé, Xavier Niel, le big boss de Free, dévoile les offres de Free Mobile. L’événement parait anodin, pourtant il met un terme à des mois, voir des années, de spéculations et de rumeurs.

Mais commençons par le commencement. Free, c’est qui ?

Free, c’est le premier fournisseur d’accès Internet a avoir proposé une box avec Internet + TV + Téléphone, le tout illimité, à 30 euros par mois (en 2002). Free, c’est aussi Iliad, la maison mère de Dedibox (qui a depuis fusionné avec Online), qui a été le premier à proposer des serveurs dédiés à 30 euros par mois (en 2009).

En fait, il y a toujours un avant et un après Free. Et il y a fort à parier que dans le domaine de la téléphonie mobile, aussi, il y ait un avant et un après Free.

Pourtant, l’arrivée de Free sur le marché du mobile a été complexe. Beaucoup disaient qu’il était impossible d’avoir un 4ème opérateur. Même Sarko était monté au créneau. Et oui, il faut bien protéger les intérêts des copains de chez Bouygues, Vivendi ou Orange. Mais Free ne s’est pas laissé faire et a fini par gagner sa place au côté des 3 opérateurs historiques.

Il a Free, il a tout compris.

Revenons donc à ce 10 janvier. Il est 9h et quelques quand Xavier Niel entre en scène pour dévoiler les offres de Free Mobile. Le show est réglé au millimètre près, et rien que pour la façon dont il trolle Orange, SFR et Bouygues, il mérite d’être vu.

http://www.dailymotion.com/video/xmsvx2_free-lancement-de-l-offre-mobile_tech

Au final, Free propose deux offres :

  • une offre « illimité », sans engagement, à 20 euros avec appels vers 40 pays, SMS et Internet illimité ;
  • une offre « light », sans engagement, à 2 euros avec 60 minutes d’appels et 60 SMS.

Aucun forfait bloqué, mais côté hors forfait aussi, les prix sont cassés : 3 centimes la minute d’appels et 1 centime le SMS. Bien sûr, tout n’est pas parfait. Si les appels sont illimités vers 40 pays, les tarifs vers les autres pays sont plus chers que ceux proposés par les autres opérateurs. Et surtout, le téléphone n’est pas compris dans le prix du forfait. On peut aussi pinailler sur l’absence de facture papier gratuite, le maximum de 10 destinataires par SMS, et un tas d’autres petits détails inutiles de ce genre, mais je crois qu’on a tous compris depuis longtemps que le père Noël n’existe pas. L’avancée est déjà énorme. Pour le client lambda, qui ne voyage pas des masses à l’étranger, n’appelle pas hors de France, et ne change pas de téléphone tous les 6 mois, ça envoie du paté !

Bref, comme prévu, Free a frappé un grand coup. Et pour la concurrence, ça fait mal. Très mal.

D’ailleurs, la concurrence, elle ne tarde pas à réagir. 48h après, Orange (via Sosh) et SFR (pour ne citer qu’eux) mettent à jour leur catalogue avec de nouvelles offres à prix réduits.

Avant

Après

Si elle pouvait sembler prévisible, cette réaction me laisse perplexe. Ok, je suis pas expert en la matière, mais leur communication est désastreuse. En tant que client, la seule chose que je comprend, c’est que depuis 10 ans, on me prend pour un con en me faisant payer un forfait à un tarif exorbitant, et qu’aujourd’hui enfin, ils avouent pouvoir baisser les prix et continuer de faire de l’argent.

On va me dire que c’était le but du jeu. Free arrive, fracasse les prix, et oblige la concurrence à faire de même. On va aussi me dire qu’on s’en doutait tous qu’on se faisait enfler. Mais n’y avait il pas quelque chose de mieux à faire niveau image de marque ? Ils savaient très bien de ce qui allait arriver, et ce depuis des années. Ils auraient pu prendre Free de vitesse, baisser leurs tarifs petit à petit et sortir de là la tête haute. Pourtant, ils ont choisi d’attendre.

Honnêtement, ils pensent vraiment que cela ne va pas influencer mon choix d’opéateur à l’avenir ? On t’a pris pour un pigeon, mais maintenant, on arrête, alors tu veux bien continuer de nous donner des sous ? Laisse moi réfléchir un instant. NON.

A ce jour,  seul Bouygues maintient sa position. L’opérateur a publié un communiqué dans lequel il explique pourquoi leurs offres sont plus chères. En gros, ils tapent dans les portes que Free n’a pas défoncées. Chez eux : un meilleur service client, des meilleurs tarifs vers l’étranger et la possibilité de changer de téléphone souvent sans payer plus. Le rendu est propre, presque sans rancune. Même quand Free va jusqu’à faire sa propagande sur leur terre, ils réagissent avec fair play !

Beaucoup critiquent la position de Bouygues. Il n’y a qu’à voir comment ils se font basher sur leur page Facebook. Pourtant, personnellement, je ne vois pas ce que l’on peut leur reprocher. Je comprend que leurs clients espéraient une baisse des tarifs, mais ils ont au moins le mérite d’assumer leur position !

Non, vous n’êtes pas des pigeons !

J’espère sincèrement que Bouygues saura garder cet angle d’attaque, et ce malgré les reproches. Si c’est le cas, lorsque mon engagement envers mon opérateur actuel prendra fin et qu’il faudra choisir où partir, ils Bouygues sera dans la liste des possibilités. S’ils venaient à retourner leur veste comme l’ont fait Orange et SFR… Free se retrouverait seul en lice.

Mise à jour le 13 janvier à 18h00 : Hé bien, ça n’aura pas tenu longtemps ! Voilà que Bouygues fait volte face à son tour et se range derrière Orange et SFR :'(
Source : bbox-actus.com

Une réponse à “C’est toi le pigeon !”

  1. partof dit :

    Tu préfères que Bouygues ne baisse pas ses prix ? Bizarre comme raisonnement.
    En fait les trois opérateurs historiques n’ont aligné que les prix de leur « sous-marque » pour proposer à la fois la même chose que Free, à savoir l’illimité sans engagement mais sans mobile non plus, tout en gardant leurs forfaits habituels qui incluent un mobile et un engagement (pour payer le mobile).
    On pourrait donc dire que ces deux types de forfaits reviennent au même si on ajoute les frais du mobile aux forfaits type Free. Mais malheureusement, ce n’est pas encore le cas, car à prix égal les forfaits avec mobile sont loin d’être en appels illimités.
    J’espère donc personnellement non pas une baisse des prix des forfaits « historiques », mais une amélioration de ce qu’ils offrent sans toucher au prix. En clair, un forfait à 40€/mois devrait maintenant offrir au moins 1Go de data et les appels illimités ou presque. Je suis persuadé que ça va arriver d’ici quelques semaines…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *