Testostérone

Atomes et neurones atones
Valsent et tourbillonnent
Au bal des synapses et axones
Règne la testostérone

Ce regard insistant marquant
Chacun de tes déhanchements
La grande parade des vilains
Au pied de ta chute de reins

Oeil lubrique emprisonné
Dans l’échancrure d’un décolleté
Jusqu’à risquer l’infirmité
D’une rétine décollée

Atomes et neurones atones
Valsent et tourbillonnent
Au bal des synapses et axones
Règne la testostérone

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *