Le flagorneur

Cette mèche brune pailletée de gris
Surlignant les p’tits yeux vicieux
D’un toutou docile et soumis
A qui lui graissera le creux
Des ses sales pates de bâtard
Bavant aux pieds des pouvoirs

Abusant de flagornerie
Il sert la soupe des lobbyste
A des bouches prêtes à tout gober
Quand vient l’heure du souper

Paré de son sourire en coin
Faisant du gringue aux caméras
Il renifle tous les arrière-trains
Qui paradent en culottes de soie
Engageant le prolétariat
A craindre pour le peu qu’il a

Abusant de flagornerie
Il sert la soupe des lobbys
A des bouches prêtes à tout gober
Quand vient l’heure du souper

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *